dimanche 1 février 2015
visite_virtuelle_2 logo_50ans_2 vivre_et_grandir_3
Un beau moment de partage musical
Mis à jour le 31 janvier 2015
Ce jeudi 29 janvier, la chorale du collège s’est rendue à la maison de retraite de Champtoceaux pour un concert très apprécié de ses résidents et encadrants. Attendus par leurs hôtes, déjà installés et prêts à accueillir ce temps musical, les jeunes choristes de Saint-Benoît se sentaient un peu anxieux et quand même impatients de se produire devant leur public.

C’est en effet toujours un instant magique quand l’interprète rencontre son auditoire, et croise le regard de celui qui vient l’entendre et le voir. Ici, au sein de la maison de retraite Saint-Louis de Champtoceaux, tout fut agréable dès les premières notes : un auditoire heureux de voir des jeunes donner du temps et du talent, un répertoire agréable à entendre, une certaine excitation de vibrer sur des rythmes chaloupés et des mélodies colorées dans une vie bien orchestrée. Alors, les jeunes se sont donnés à cœur joie, avec générosité dans les sourires et la voix, suivant certes leurs chefs Messieurs Robert et Esnault, mais aimant aussi de temps à autres jeter un regard sur l’auditoire attentif.
concert_maison_retraite
Les Noël martiniquais et gospel, le « Petit René » de F. Poulenc, les extraits de Goldman et U2, le célèbre « Happy Day », ont fait fleurir des applaudissements nourris, et ouvrir grands des yeux de coutume plus engourdis. Lise Duveau s’est également illustrée avec beaucoup d’habilité en accompagnant « Il est cinq heures Paris s’éveille » à la flûte traversière et en interprétant un morceau pour flûte et piano.

Vivement remerciée, la chorale est invitée à revenir le plus souvent possible ! Mais il ne faut pas oublier qu’elle est constituée d’élèves… qui ont des cours !
 
Séance cinéma au KT 4e-3e
Mis à jour le 30 janvier 2015
soiree_kt4-3Mardi 27 janvier, tous les élèves de 4ème et de 3ème étaient invités à une soirée débat autour du film « Mauvaise foi » de Roschdy Zem.

13 jeunes ont répondu présents à cette invitation et ont apprécié découvrir ce film. Les sujets abordés sont multiples mais surtout très actuels. De cette histoire simple qui met en scène un couple juif-musulman, naît une multitude de réactions au sein des deux familles qui doivent franchir des barrières parfois très solides : conflit religieux, tolérance, idéologie, communautarisme, préjugés.

À l’issue de la projection du film, et parce que les rendez-vous « Oxygène » de Saint Benoît sont aussi des moments très conviviaux et simples, les jeunes et leurs animateurs ont partagé le repas : pâtes carbonara, salade de fruits, galette. Un moment très agréable où la parole s’est libérée et où le temps a défilé très rapidement !

Bande-annonce du film « Mauvaise foi » : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18704153&cfilm=109177.html
 
Prévention des risques numériques
Mis à jour le 31 janvier 2015
risques_numeriquesPour la deuxième année consécutive, les élèves du niveau 4ème du collège Saint-Benoît ont eu l’opportunité d’être sensibilisés aux risques numériques grâce à l’intervention de monsieur Éric Bourgoin, spécialiste TUIC (Technologies Usuelles de l’Information et de la Communication).

M. Bourgoin leur a présenté des faits réels et des expériences vécues tels que harcèlement sur les réseaux sociaux, atteinte à la vie privée, diffamation, incitation à la violence. Il a ainsi su les interpeller.

« Je pensais que ça n’arrivait qu’aux autres » a dit Thomas. « Je ne savais pas que tout ce que je publiais sur Facebook pouvait un jour être visible de tous » a renchéri Elise. En effet, M. Bourgoin leur a rappelé que leurs publications peuvent être tracées et donc consultables par un futur employeur ou maître de stage par exemple. Cette intervention d’une heure et demie par classe est, de l’avis de tous, à reconduire l’année prochaine.
 
Devenir entrepreneur ? Pourquoi pas !
Mis à jour le 27 janvier 2015
odp_entrepreneurÊtre entrepreneur, c’est porter un projet, et ainsi donner du sens à sa vie professionnelle.

On peut donc entreprendre en créant son entreprise, son commerce, son activité libérale ou son association. On peut également entreprendre en portant un projet en tant que salarié dans un groupe ou au sein de la fonction publique.

C’est cette notion que M. Robineau est venu défendre avec enthousiasme auprès des élèves de l’option Découverte Professionnelle. Missionné par l’association 100 000 entrepreneurs, il a quitté pour un moment son entreprise de fabrication de pièces mécaniques pour partager son expérience personnelle.

Il a même fini par convaincre plusieurs élèves de créer leur propre entreprise… mais pas tout de suite bien sûr. Les élèves souhaitent toutefois que M. Robineau revienne pour simuler avec lui la création d’une société.

Affaire à suivre !